Parcours MiL ‘KiL

CarteFROADBOOK & Infos parcours : MILKILRoadbook2014  /  InfosParcours  /  1000villes2014

Le parcours intégral, en 6 parties, est visualisable sur fond de carte via le site Internet Openrunner.com. On constate des écarts de distances (minimes) entre les données fournies par openrunner et le mesurage GPS qui a été effectué sur la totalité du parcours. Les données du mesurage inscrites sur le roadbook feront foi.

Le total des 6 sections fourni par Openrunner = 1002,3 km, D+ 10648 mètres.

DECOUPAGE ET CARACTERISTIQUES DU PARCOURS

 St-Malo / Cancale (21 km) : vallonné dès le départ. Longe la mer, passage par la Pointe du Grouin.

 Cancale / Mont-St-Michel (40 km, parcours du Marathon du Mont-st-Michel) : descente de Cancale vers le bord de mer puis absolument plat jusqu’au Mont. Parcours assez tortueux sur les petites routes perdues au milieu des polders, nombreuses bifurcations. Attention à bien suivre le fléchage… Viser le Mont qui se voit à l’horizon très longtemps avant d’y arriver.

Mont-St-Michel / Argentré-du-Plessis (79 km) : vallonné et tranquille, peu de circulation (en particulier le premier jour, dimanche).

Argentré-du-Plessis / La Loire (90 km) : interminables lignes droites légèrement vallonnées avec peu de paysages et pas mal de camions. Tronçon pas marrant-marrant…

La Loire / Doué-la-Fontaine (43 km) : balade sur les crêtes des Coteaux du Layon (vignobles), gentiment vallonné.

Doué-la-Fontaine / Loudun (38 km) : route départementale plate, en ligne droite, à grosse circulation sur 27 km (nombreux camions). Tronçon très pénible de jour (moins de trafic de nuit) interrompu par la traversée de Montreuil-Bellay (joli château) pour souffler. C’est l’axe le plus direct, utilisé lors des deux premières Transe Gaule. Sur ce tronçon, si vous tenez à votre peau, il est indispensable de courir sur le côté gauche, face à la circulation et sans accompagnateur à vélo (un coureur et son vélo sur la côté droit accrochés ici par une voiture en 2008). Une expérience à vivre, et si possible à survivre.

Loudun / Châtellerault / La Souterraine (160 km) : routes tranquilles et moyennement vallonnées. Franchissement de la Vienne à Châtellerault. Traversée du pittoresque village d’Angles-sur-l’Anglin (et son château baronnial), classé parmi les plus beaux villages de France.

La Souterraine / Bourganeuf / Peyrelevade (95 km) : Le Limousin tout vert et franchement vallonné, prise d’altitude. Passage au bord du Lac de Vassivière. La paix absolue.

Peyrelevade / Mauriac / Salers (94 km) : Plateau de Millevaches (altitude 900 m, peu habité) puis le nord du Cantal, moins vallonné. Salers, village médiéval magnifique qui vaut une visite. Vallée de la Dordogne.

Salers / Aurillac (45 km) : le sud du Cantal, gros dénivelé, 4 cols successifs entre 907 et 1231 mètres. Itinéraire touristique de la « Route des Crêtes » sur une quarantaine de km menant à Aurillac, nombreux panoramas sur le parc des Volcans (mais brouillard fréquent). Les nuits peuvent y être froides.

Aurillac / St-Cyprien-sur-Dourdou (60 km) : quelques passages vallonnés. Sortie d’Aurillac sur route départementale pénible (circulation importante) puis vallée du Lot très bucolique. Passage au pied de Conques (vaut le détour de 2 km mais ça grimpe dur !), village-étape important et de toute beauté sur le Chemin de St-Jacques de Compostelle.

St-Cyprien-sur-Dourdou / Rodez (29 km) : longue montée. ATTENTION, chauffards aveyronnais en liberté, accès Rodez un peu dangereux, empruntez la piste cyclable qui débute 4 km avant l’entrée dans Rodez.

Rodez / Lodève (136 km) : à partir de Flavin (Rodez + 10 km), portion TRES vallonnée (altitude entre 330 m et un peu plus de 1000 m), la section probablement la plus ardue de la traversée sur 120 km. Très beaux paysages aussi, qui se méritent (Parc Régional des Grands Causses), vue sur le Viaduc de Millau pendant près de 10 km entre le Col de Vernhette et Montjaux. Les amateurs de roquefort pourront s’organiser une halte à Roquefort-sur-Soulzon puisqu’on passera en plein dedans (malgré les touristes de passage, aucun commerces ni bistrots à Roquefort).

Lodève / Clermont-L’Hérault / Entrée Sète (63 km) : Conclusion en descente vers la mer. Petites routes tranquilles, longeant l’autoroute entre Lodève et Clermont-L’Hérault. Dernières bosses sporadiques. Accès pénible à Sète, circulation importante et quelques bretelles de béton. Voie cyclable sur les derniers km.

Entrée Sète / Arrivée (5,7 km) : Au panneau d’entrée de la ville il reste 5,7 km à couvrir (moins d’une heure ?). Traversée par le centre-ville et, au niveau du phare, remontée très pentue sur 3 km jusqu’au sommet du Mont St-Clair. Arrivée au Panoramique des Pierres Blanches. La traversée du centre-ville sur environ 2 km est bordélique en pleine journée à cause de la circulation mais fluide dans la nuit. Une arrivée de nuit dans Sète sera plus confortable mais on ne choisit pas forcément…

Forestieri1000

2 pings

  1. MIL’KIL – 1000 Kilomètres de France. Archives, statistiques | UltraMarathon.fr – Ultramarathon, ultrafond, archives, statistiques, trans continentale, 24 heures, 100 km, course à pied

    […] (dernière mise à jour en 2012 – Si modifications par la suite, le parcours à jour sera ici : La-transegaule.fr/parcours-mil-kil […]

  2. MIL’KIL 2014 – 1000 km de France. Parcours | UltraMarathon.fr – Ultramarathon, ultrafond, archives, statistiques, trans continentale, 24 heures, 100 km, course à pied

    […] (Si modifications par la suite, le parcours à jour sera ici : La-transegaule.fr/parcours-mil-kil) […]

Les commentaires sont désactivés.