«

Mai 13

Mi MiL’KiL : trombinoscope & parcours

MMKCasting
Une trentaine de coureurs et leurs équipages devraient répondre à l’Appel du 18 Juin 2017 et sont attendus à Lignac (Indre) sur la ligne de départ de la Mi MiL’KiL, demi petite soeur des 1.000 Kilomètres de France dont elle empruntera la deuxième partie du tracé pour sillonner le meilleur de la Gaule sur 500 kilomètres.

+ RoadbookMMKroadbook

+ Tracéhttp://www.openrunner.com/index.php?id=6586056

DECOUPAGE & CARACTERISTIQUES

Lignac / La Souterraine / Bourganeuf / Peyrelevade (135 km). A peine 10 kilomètres de plat pour chauffer les pneus avant d’attaquer de plain-pied le Limousin, pays de l’arbre et de l’eau, aussi vert que vallonné à profusion. Passage au bord du Lac de Vassivière sur les parcours d’entraînement de la légende Raymond Poulidor. La paix absolue.

Peyrelevade / Mauriac / Salers (95 km). Plateau de Millevaches (altitude 900 m, peu habité) puis le nord du Cantal et la vallée de la Dordogne. Salers, village médiéval magnifique, vaut une visite approfondie pour ceux qui prendront le temps d’y faire une pause.

Salers / Col de Legal / Aurillac (45 km). Le sud du Cantal, gros dénivelé, quatre cols successifs entre 907 et 1231 mètres au col de Legal – qui est à la Transe Gaule ce que le Tourmalet est au Tour de France – marquant déjà la mi-parcours mais aussi l’apogée du tracé. Itinéraire touristique de la « Route des Crêtes », très prisé des cyclistes, sur une quarantaine de kilomètres menant à Aurillac avec ses panoramas à 360° sur le parc des Volcans. Les nuits peuvent y être froides, priez pour échapper au mauvais temps.

Aurillac / Conques / Rodez (90 km). Le temps de s’éloigner de la préfecture du Cantal, quelques kilomètres périlleux sur route départementale à grosse circulation aux heures de pointe puis vallée du Lot très bucolique. Passage au pied de Conques (vaut le détour de 1 petit km à l’écart du parcours mais ça grimpe dur), village-étape important et de toute beauté sur le Chemin de St-Jacques-de-Compostelle. A la sortie du vignoble de Marcillac, une longue montée suivie d’un joli petit causse oublié. VIGILANCE, chauffards aveyronnais en liberté, abords de Rodez potentiellement dangereux, empruntez la piste cyclable qui débute 4 km avant l’entrée dans Rodez.

Rodez / Lodève (135 km). A partir de Flavin (Rodez + 10 km), la section probablement la plus ardue de la traversée (altitude entre 330 m et un peu plus de 1000 m). Très beaux paysages aussi, qui se méritent (Parc Régional des Grands Causses), vue prolongée sur le majestueux Viaduc de Millau pendant près de 10 km entre le Col de Vernhette et Montjaux. Les amateurs de roquefort pourront s’organiser une halte dans sa capitale, Roquefort-sur-Soulzon (malgré les touristes de passage, peu de commerces et pas de bistrots à Roquefort où le thermomètre a affiché 42° lors de la MiL’KiL 2009). Dernières bosses sporadiques avant de quitter l’Aveyron, les héros entrent en Hérault pour terminer leur périple par une longue descente de 11 km en roue libre et au son des cigales jusqu’à Lodève (en 2011, un bloc de 300 tonnes décroché de la falaise a emporté un bon morceau de cette route qui restera ensuite fermée pendant deux ans et demi pour travaux et consolidation). Arrivée au camping Les Vals*** où le bar et sa piscine vous tendent les bras.

profilMMK5

logoMMK3nb

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>